MENU
  • Les douleurs rhumatismales vous font souffrir...vous perturbent la vie !
  • Soulagez vous naturellement avec une méthode médicale reconnueLes Champs Magnétiques Pulsés:Un moyen d'action bénéfique, bienfaisant et durable.
image carousel by WOWSlider.com v7.1

>>Les Champs Magnétiques Pulsés : généralités

les champs magnétiques pulsés

Champs Magnétiques Pulsés : Pulsion magnétique bienfaisante

La technologie des champs magnétiques pulsés, ou "CMP" est remarquablement efficace. Elle est particulièrement sûre et elle est très économique. Un très grand nombre d'études scientifiques démontrent que l'on peut obtenir des résultats exceptionnels avec les CMP.

Connue également sous le nom de "thérapie par signaux pulsés", cette méthode soulage tendinites, rhumatismes ou arthrose.
Elle est indolore et sans effet indésirable.

LES RHUMATISMES : FLÉAU DU SIECLE

« Que voulez-vous, l’arthrose c’est la maladie des vieux, on ne peut rien y faire, c’est comme ça ! »,« Mes parents avaient tous les deux de l’arthrose, c’est mon tour : impossible de l’éviter et rien ne peut vraiment être efficace contre son évolution !»

Qui n’a jamais entendu de tels propos concernant l’arthrose ? Sont-ils vrais ?Sont-ils faux ?

En clair, est-ce vraiment possible d’agir contre l’arthrose ?

Et bien oui ! Il est possible d’agir et de trouver des solutions efficaces ! .

La douleur est le principal symptôme de l’arthrose et constitue la principale cible des traitements actuels, médicamenteux ou non.

A travers ce site, vous allez découvrir la solution pour lutter contre les douleurs, maintenir votre mobilité articulaire, grace à une thérapie médicale reconnue, naturelle, non invasive et efficace: la magnétothérapie ou les champs magnétiques pulsés.

arthrose des mainsarthrose des cervicalesarthrose des brasarthrose des lombairesarthrose des genouxarthrose des hanchesarthrose des pieds

Généralités sur l'arthrose

La plus fréquente des maladies des articulations, l’arthrose, représente la moitié de l’ensemble des affections chroniques chez les personnes de plus de 65 ans. Sa fréquence augmente avec l’âge pour toucher vers 70 ans 75 % des colonnes vertébrales, 60 % des mains, 30 % des genoux et 10 % des hanches.

Un terrain héréditaire est souvent observé, mais l’obésité, les traumatismes (fractures, entorses, luxations…), la sur-sollicitation sportive... sont aussi des risques majeurs.

En savoir plus sur l'arthrose

Cliquez ici, si vous souffrez de :

QUE FAIRE ?

LA PHYSIOTHÉRAPIE peut beaucoup pour vous .

COMPRENDRE CE QUI SE PASSE - LES CHAMPS MAGNETIQUES PULSES (CMP)


TROP DE PRESSION, TROP DE CHOCS

Quand les articulations travaillent trop dur, le cartilage s’abîme et les douleurs s’installent.

Accueil

PAS ASSEZ D’EXERCICE

L’insuffisance du travail musculaire est nocive pour les articulations, elle diminue l’alimentation du cartilage et peut avoir une influence directe sur le développement des douleurs.

LE CERCLE VICIEUX S’INSTALLE



Comprendre le mécanisme d'entretien de la douleur

LES DOULEURS D’ARTHROSE


LA COMPAGNE DE NOS VIEUX JOURS :
Bien vivre avec ses rhumatismes

Pouvoir marcher librement, monter et descendre les escaliers, jardiner, coudre, bricoler, toutes ces choses si simples de la vie qui peuvent devenir compliquées ou impossibles lorsqu’on souffre.

Votre médecin, votre kiné, n’arrivent plus à vous soulager…
Vos douleurs sont tous les jours de plus en plus fortes…

Le test vérité



Les champs magnétiques pulsés : une avancée des 20e et 21e siècles qui prend sa source dans le passé

Quand on parle de magnétisme, on pense naturellement à l'action des aimants. Sous cet aspect, le magnétisme est connu depuis l'Antiquité. La pierre, l'aimant, l'oxyde naturel de fer provenaient de Magnésie (Asie Mineure) et on connaissait des « bagues attirantes », attributs de certaines religions et croyances.

Evidemment, avant de parler santé, la principale application du magnétisme est la boussole. On utilise le magnétisme terrestre naturel pour orienter une aiguille. Ce principe découvert au 16e siècle fit faire de grandes avancées dans le domaine de la connaissance de notre terre et permit aux marins de se diriger sur les océans et de faire du commerce. Les applications de la boussole devinrent ensuite multiples.

Mais les applications médicales du magnétisme sont plus anciennes encore. Au 4e siècle, Théodore Pricillius utilisait les aimants pour guérir certaines maladies. En 1600, le médecin anglais William Gilbert, en étudiant les aimants, émit l'hypothèse que, des substances magnétiques, émane un flux invisible et impalpable qui peut se dégager sans perte de matière.

Au 18e siècle, le médecin allemand Franz Anton Mesmer appliqua à Vienne des aimants pour provoquer des modifications psychiques.

A ses débuts, l'utilisation des champs magnétiques en médecine était connue sous le nom d'électrothérapie de haute fréquence. Les résultats thérapeutiques de ces techniques trouvaient leur origine dans l'effet thermique des champs générés.

On retrouve les premières traces de recherches sur l'influence du champ magnétique dès les années 1880, mais c'est le Professeur Arsène d’Arsonval (1851-1940) membre de l’Académie de Médecine et de l’Académie des Sciences qui mettra en évidence les vertus thérapeutiques de l’énergie électromagnétique pour la première fois.

Le Professeur Georges Lakhovsky réalise ensuite les premiers essais thérapeutiques probants de magnétothérapie dans la salle de conférence de la Pitié Salpétrière (Paris - années 1930). En expérimentant d'abord sur des plantes, le Professeur Lakhovsky démontre à de multiples reprises que l’on peut restaurer la santé des plantes, puis en obtenir une croissance accélérée. 
Ils en découlera de nombreuses publications scientifiques.


De nombreuses études scientifiques en France et à l'étranger prouvent que les champs magnétiques peuvent permettre d'obtenir des résultats exceptionnels et ceci sans effets secondaires négatifs
.

Un professeur américain résume ainsi le mode d'action : _"Il doit être clair que les aimants ne guérissent rien, ils stimulent la capacité du corps à se rétablir lui-même. Le magnétisme est un facteur naturel. Il n'y a ni magie ni médecine. Il permet simplement aux cellules d'exister à leur meilleur niveau

ANNÉES 1945 À 1970

La technologie des Champs Magnétiques Pulsés a été mise au point dans les pays de l'Est il y a maintenant plus de soixante ans. Faisant face à une pénurie de médicaments et à la quasi-absence de laboratoires, les pays de l'Est se sont tournées vers des techniques alternatives et sont de ce fait à l'origine d'un bond de géant dans les technologies basées sur les champs magnétiques.

Le Dr Richard Markoll, à l'origine des théories modernes sur les champs magnétiques pulsés, mit en évidence l'existence d'un champ électrique qui régule le métabolisme cellulaire. Ce champ électrique maintient ou améliore le potentiel électrique des cellules.

Depuis un certain nombre d'années, quelques appareils utilisent les champs magnétiques, non pour l'effet thermique, mais pour leurs caractéristiques physiques et la possibilité qu'ils ont d'agir sur la cellule et son environnement en utilisant des fréquences et des puissances appropriées.

D'abord orientée vers les affections rhumatismales, les test cliniques leur ont rapidement permis de lister les fréquences les plus adaptées pour d'autres symptômes ou d'autres affections. L'utilisation à pris toute son évidence avec la recherche spatiale... permettant aux cosmonautes de rester dans l'espace plus longtemps que leurs homologues astronautes américains.

En effet, il a rapidement été constaté que si les exercices physiques en apesanteur maintenaient la masse musculaire, de nombreuses fonctions vitales (circulations sanguines, structures cellulaires, ossification, etc.) perdaient de leur vivacité, voire tendaient à disparaître (ralentissement des fonctions de régénération).

Le champ magnétique pulsé recrée l'influence du champ terrestre - suivant le type d'applicateur, tout ou partie du corps reçoit le "message". L'action, bien que ciblée au départ, profite à l'ensemble de l'organisme.

UNE THÉRAPIE QUI A FAIT SES PREUVES

Dans les années 80, l'un des principaux spécialiste de cette technologie, le Professeur Constantinescu* (Roumanie) s'installe en France.

Tout d'abord ignoré (qualifié de fantaisiste ou faisant peur au corps médical ??), il intéresse un groupe de Professeurs du CHU de Rennes, puis divers chercheurs universitaires et des laboratoires.

Ils en découlera des résultats qualifiés et quantifiés avec des tests cliniques contrôlés, des résultats officiellement publiés et des thèses précises (sur la sclérose, l'asthme, les rhumatismes, etc... )

En France, des milliers de patients ont été traités et ont obtenu des résultats inespérés par rapport à ce que l'on peut obtenir avec les médicaments ou la chirurgie pour ces types de pathologies. Les plus grandes fédérations de sport utilisent le procédé (Fédération Française de Tennis, de Foot...).

Les champs magnétiques pulsés agissent sur les systèmes fonctionnels périphériques mais aussi sur les systèmes centraux de régulation, stimulant et facilitant ainsi les processus d'auto-guérison.

* Neurologue et ancien chef de secteur de « l'Institut de Physiothérapie » de Bucarest en Roumanie. Auteur d'un livre : « La magnétothérapie, ses bases, son mode d'action» - Kinésithérapie Scientifique 1985.

Comment la thérapie par champs electro-magnetiques pulsés fonctionne

De nombreux avantages de la thérapie par champs electro- magnetiques pulsés ou CEMP [de l’anglais Pulsed Electro- Magnetic Field ou (“PEMF”)] ont été démontrés par plus de 2 000 études médicales en double aveugle de niveau universitaire faites dans plusieurs pays avec de nombreux appareils différents de thérapie CEMP. Certains effets positifs de la thérapie CEMP ont été solidement établis dès le milieu des années 1900. La première production commerciale d’appareils à CEMP de faible puissance est entrée sur le marché au début des années 1900. Ceux-ci étaient utilisés pour les études et l’expérimentation dans la guérison et le bien-être cellulaires. Ils ont été vendus à la fois aux consommateurs et aux médecins comme appareils médicaux. La première production commerciale d’appareils à CEMP de haute puissance est entrée sur le marché vers 1975. Ceux-ci sont concentrés sur la santé des muscles, nerfs, tendons, ligaments et cartilages, sur la réduction de la douleur et sur la récupération post-chirurgicale, après un accident ou une maladie. La thérapie CEMP a été acceptée dans de nombreux pays à travers le monde. La FDA a accepté l’utilisation d’appareils à CEMP pour la guérison des fractures osseuses sans union en 1979, pour l’incontinence urinaire et la stimulation des muscles en 1992, et pour la dépression et l’anxiété en 2008. L’Israël a accepté l’utilisation des appareils à CEMP pour les migraines. L’Union européenne a de nombreuses acceptations pour l’utilisation de la thérapie

CEMP dans de nombreux domaines y compris la guérison et le rétablissement après un traumatisme, la dégénérescence et le traitement de la douleur associée à ces conditions.

Différences entre les appareils à PEMF

• Niveau de puissance

L’énergie magnétique produite par les différents appareils à CEMP peut être aussi negligeable que celle du champ magnétique de la Terre jusqu’au delà de 10 000 fois plus puissante. Les appareils de faible puissance sont généralement utilisés pour la santé cellulaire et la cicatrisation osseuse. Les appareils de puissance plus élevée sont généralement utilisés pour la récupération du traumatisme d’un accident, des blessures sportives et de la chirurgie, ainsi que pour le contrôle et l’amélioration des maladies dégénératives. Les deux types d’appareils réduisent la douleur, mais les appareils de puissance plus élevée sont plus efficaces.

• Appareils à ondes continues ou pulsées

Bien qu’il existe des exceptions dans les deux cas, les appareils à CEMP de puissance faible ont une forme d’onde electro-magnetique continue alors que les appareils à CEMP de puissance plus élevée émettent des signaux pulsés soit une onde intermittente.

• Forme des ondes electro-magnetiques

Les appareils à CEMP d’ondes continues peuvent produire une onde carrée, en dent de scie ou sinusoïdale. Les appareils à CEMP d’ondes pulsées produisent généralement une onde positive compensée carrée.

• Durée du traitement

Selon la puissance de l’appareil à CEMP, la durée du traitement peut être de trois minutes à deux heures ou plus.

Un traitement complet peut être aussi court que trois minutes (max 30 minutes par jour).

Principaux avantages de CEMP haute puissance

Les évidences cliniques démontrent que la thérapie CEMP réduit la douleur associée aux traumatismes dus aux accidents, aux blessures sportives, aux interventions chirurgicales et aux brûlures ainsi qu’aux maladies et à la dégénérescence. La thérapie CEMP améliore ces conditions de plusieurs façons dont des processus mécaniques, électriques et magnétiques ainsi que des reactions chimiques au niveau des cellules du corps. En 1995, Siskin et Walker ont fourni un résumé des résultats cliniques sur les lésions des tissus mous. Ils n’ont pas observé d’effets indésirables et les effets positifs suivants ont été rapportés:

• Diminution de la douleur

• Réduction de l’inflammation

• Amélioration de l’amplitude des mouvements

• Récupération fonctionnelle musculaire plus rapide

• Perte musculaire réduite après la chirurgie

• Augmentation de la résistance ligamentaires

• Guérison plus rapide des plaies cutanées

• Accélération de la formation de capillaires

• Accélération de la régénération nerveuse

• Diminution de la nécrose des tissus.

Dans les “effets thérapeutiques des champs magnétiques pulsés sur les maladies des articulations”, Bassett C. (Bioelectric Research Center, Columbia University New York) a utilisé des champs magnétiques pulsés variables dans le temps conçus pour induire des tensions semblables à celles produites normalement au cours de la déformation mécanique dynamique des tissus conjonctifs dans le but de contrôler la fonction cellulaire et de comprendre le mécanisme du traitement CEMP et il conclut: “En conséquence, une grande variété de troubles musculo- squelettiques a été traitée avec succès au cours des deux dernières décennies. Avec une meilleure compréhension des mécanismes à l’oeuvre, les exigences du domaine de l’énergétique sont en cours de définition et la gamme de maux curables s’élargie, notamment en régénération nerveuse, dans la cicatrisation des plaies, le comportement du greffon, le diabète, et l’ischémie cérébrale et du myocarde (accident vasculaire cerebral et crise cardiaque) parmi d’autres conditions. Les données préliminaires suggèrent même des avantages dans le contrôle des tumeurs malignes”.

La dynamique de la douleur et la Thérapie CEMP

Parmi les multiples avantages de la thérapie CEMP, l’un de ses effets les plus importants est l’amélioration des conditions douloureuses, et ce indépendamment de leur origine. Au cours des 100 dernières années, les théories du mécanisme de la douleur ont évolué de la spécificité et des modèles de sommation à la théorie populaire de “Gate Control”. Cette théorie sur la douleur proposée par Melzack / Wall / Casey (Wall et Melzack, 1989) est devenue l’événement le plus important dans le domaine de la gestion de la douleur. La perception de la douleur n’est plus une transmission afférente pure et simple du signal de la douleur. Il s’agit d’un mécanisme complexe comportant une modulation en provenance à la fois des zones périphériques et du système nerveux central. Dans l’état de douleur chronique, la génération du signal de la douleur peut effectivement se produire dans le système nerveux central sans aucune stimulation nociceptive périphérique. Dans la gestion de la douleur, la modulation de la transmission du signal de la douleur est un choix bien superieur à la destruction de neurones et, avec la thérapie CEMP, ce but peut être atteint. Les preuves scientifiques montrent que la douleur aiguë persistante sensibilise les neurones dynamiques dans l’épine dorsale de la moelle épinière, ce phénomène est à la base de l’apparition des syndromes de douleurs chroniques (Kristensen, 1992). La douleur persistante et excessive n’a pas de fonction biologique positive ou nécessaire. Elle est en fait nuisible à notre bien- être. Par conséquent, la douleur doit être traitée aussi rapidement et aussi complètement que possible et ne pas être ignorée (Adams, et al 1997). Le symptôme principal dans la plupart des patients souffrant de troubles affectant les tissus mous est la douleur. Chez de nombreux patients, les activités quotidiennes sont limitées car la douleur provoque une restriction de l’amplitude des mouvements. Les causes de la douleur des tissus mous peuvent être décrites comme étant des troubles musculo-squelettiques, neurologiques, vasculaires, et viscéraux somatiques déferrés ou articulaires (Cailliet, 1991). Les premiers rapports de l’application de courant électrique pour traiter la douleur date d’avant 1800 (Ersek, 1981). La thérapie CEMP a été utilisée avec succès pour le contrôle de la douleur associée à la tendinite de la coiffe des rotateurs, la sclérose multiple, le syndrome du canal carpien, et la péri-arthrite (Battisti et al, 1998; Lecaire et al,1991). Une amélioration a été observée chez 93% des patients souffrant de douleurs du canal carpien et dans 83% en cas de tendinite de la coiffe des rotateurs. La thérapie CEMP a également été utilisée pour le traitement de la migraine, des douleurs pelviennes chroniques, de la douleur au cou, et du coup du lapin (Rosch et al, 2004).

La thérapie CEMP réduit la douleur

De nombreuses études ont démontré les effets positifs de la thérapie CEMP sur des patients souffrant de douleur par rapport à un groupe placebo recevant un traitement traditionnel et d’un groupe placebo ne recevant pas de traitement du tout. Certaines études portent sur un effet rapide à court terme alors que d’autres démontrent les effets à long terme. L’efficacité de la thérapie CEMP a été démontrée sur une grande variété de conditions douloureuses. Dans une étude intitulée: “Une etude en double aveugle controllée par placebo sur le traitement de la migraine avec CEMP”, Sherman R. et.al. (Orthopedic Surgery Service, Madigan Army Medical Center, Tacoma, WA, Etats-Unis) a évalué 42 sujets qui répondaient aux critères de l’International Headache Society. Pendant le premier mois de suivi à l’exposition aux CEMP, 73% des bénéficiaires de l’exposition réelle a rapporté des maux de tête diminués dont 45% avec une baisse substantielle et 14% une baisse excellente. Dix des 22 sujets qui avaient reçu l’exposition réelle ont reçu 2 semaines supplémentaires d’exposition réelle après leur mois initial. Tous ont montré une diminution de l’activité des maux de tête avec 50% une baisse substantielle et 38% une baisse excellente. Sherman R. et.al conclurent que l’exposition à la thérapie CEMP pendant au moins 3 semaines est une manière efficace d’intervention à court terme pour la migraine. Jorgensen W. et.al. (International Pain Research Institute, Los Angeles, CA, USA) ont étudié les effets des champs électro-magnétiques pulsés (PEMF) sur le traumatisme des tissus et ont conclu: “Un soulagement exceptionnellement efficace et durable des douleurs pelviennes d’origine gynécologique a été obtenu de manière consistente par de brèves expositions des zones douloureuses à un appareil d’induction magnétique. Les traitements sont courts, rapides, économiques, et ont évité la chirurgie dans de nombreux cas“. Les patients avec des cas typiques tels que la dysménorrhée, l’endométriose, la rupture de kystes ovariens, aiguës, les infections des voies urinaires, l’hématome post- opératoire, et la dyspareunie persistante qui n’ont pas reçu des médicaments analgésiques ont été traités avec un traitement de champs magnétiques pulsés et évalués. Les résultats ont montré que 90% des patients ont rapporté un soulagement considérable, tandis que 10% une douleur plus modérée. P Hedén, Pilla AA. (Département de Chirurgie Plastique, Stockholm, Suède) ont étudié les effets des champs électro-magnétiques pulsés sur la douleur postopératoire chez les patients ayant eu une augmentation mammaire. Elle note : “Malgré les progrès des techniques chirurgicales qui ont minimisé les traumatismes, la douleur postopératoire peut être ressentie après une chirurgie d’augmentation mammaire. L’utilisation pharmacologique d’analgésiques et de narcotiques a souvent des effets secondaires indésirables qui peuvent ajouter à la morbidité des patients”. Cette étude a été entreprise pour déterminer si les CEMP peuvent assurer un contrôle de la douleur après une augmentation mammaire. Les données sur la douleur postopératoire ont été obtenues et ont démontré que la douleur avait diminué dans le groupe des patientes traitées trois fois plus vite que dans le groupe de contrôle. L’utilisation des médicaments contre la douleur post-opératoire a également diminué trois fois plus vite dans le groupe des patientes traitées que dans le groupe de contrôle. P Hedén, Pilla AA. a conclu: les champs électro-magnétiques pulsés, en association avec les soins traditionels, peuvent fournir une modalité non invasive pour le contrôle de la douleur et pour réduire la morbidité dues aux médicaments contre la douleur après une chirurgie d’augmentation mammaire”. Le Journal de Rhumatologie Clinique, volume 26-1, Janvier 2007 (Springer Londres) a rapporté sur l’efficacité de la thérapie CEMP dans l’épicondylite latérale par Kaan Uzunca, Murat Birtane et Nurettin Taştekin (Trakya Faculté de médecine de l’Université de médecine physique et de réadaptation, Edirne, Turquie): « Notre but était d’évaluer l’efficacité des champs électro-magnétiques pulsés (PEMF) sur l’épicondylite latérale en comparant la modalité avec une thérapie CEMP fictive (placebo) et avec l’injection locale de stéroïdes ». Les patients ayant une épicondylite latérale ont été répartis en trois groupes égaux. Un groupe a reçu la thérapie CEMP, le deuxième la thérapie CEMP placebo, et le troisième groupe un corticostéroïde + injection d’agents anesthésiques. Le niveau de douleur pendant le repos, l’activité, la nuit, en résistance à la flexion dorsale du poignet et en supination de l’avant-bras a été étudié avec une échelle visuelle analogue (EVA). Le seuil de la douleur au coude a été déterminé avec un Algomètre. Tous les patients ont été évalués avant traitement, lors de la troisième semaine de traitement et le troisième mois. Les niveaux de douleur ont été inférieurs dans le groupe traité avec les injections locales de stéroïdes à la troisième semaine, mais le groupe traité avec la thérapie CEMP a eu moins de douleurs au repos, en activité et la nuit que le groupe recevant des stéroïdes au troisième mois. Lau (École de médecine de l’université de Loma, Etats-Unis) a rapporté sur l’application de la thérapie CEMP aux problèmes de la rétinopathie diabétique. Les patients ont été traités sur une période de 6 semaines, 76% des patients ont présenté une réduction du niveau d’engourdissement et de picotements. Tous les patients avaient une réduction de la douleur, avec 66% déclarant être totalement sans douleur.

Riva Sanseverino, E. et al (Universita di Bologna, Italie) ont étudié les effets thérapeutiques de CEMP sur les maladies articulaires, de conditions chroniques ainsi que de conditions aiguës sur plus de 3 000 patients sur une période de 11 ans. Le suivi a été aussi constant que possible. Le soulagement de la douleur, la récupération de la mobilité articulaire et l’entretien de l’amélioration des conditions représentaient les paramètres permettant de juger des résultats comme bons ou mauvais. Le test du “chi-square” a été appliqué afin d’évaluer la probabilité

que les résultats ne sont pas occasionnels. Une valeur moyenne générale de 78,8% de bons résultats et 21,2% de mauvais résultats a été obtenue. Une valeur supérieure, 82% de bons resultats, a été observée dans les cas de maladie d’une articulation et 66% de bons résultats dans les cas de maladie de plusieurs articulations (polyarthrose). Le pourcentage élevé de bons résultats obtenus et l’absence absolue des deux résultats négatifs ou effets secondaires indésirables ont conduit à la conclusion que le traitement avec CEMP est une excellente thérapie physique pour les maladies articulaires.

La thérapie CEMP bloque la douleur

La thérapie CEMP a démontré son efficacité dans la réduction de la douleur à court et à long terme. La thérapie CEMP soulage la douleur de plusieurs façons par le blocage de la douleur, une diminution de l’inflammation, une flexibilité cellulaire accrue et par une augmentation de la circulation du sang et des fluides interstitiels. Le potentiel trans-membranaire (“PTM”) est la différence de tension (soit la différence de potentiel électrique) entre l’intérieur et l’extérieur de la membrane cellulaire. Dans les cellules excitables électriquement comme les neurones, le PTM est utilisé pour transmettre des signaux d’une partie d’une cellule à l’autre. L’ouverture ou la fermeture des canaux ioniques à un point dans la membrane produit un changement local dans le PTM, ce qui provoque un courant électrique qui circule rapidement d’un point a un autre de la membrane. Dans les cellules non-excitables et excitables électriquement, le PTM de repos se maintient à une valeur relativement stable. Pour les neurones, le PTM de repos est de -70 à -80 mV (milliVolts), c’est-à dire l’intérieur d’une cellule a une tension de référence négative d’un peu moins d’un dixième de volt. L’ouverture et la fermeture des canaux ioniques peuvent provoquer un changement du potentiel de repos, soit une dépolarisation si la tension intérieure monte (disons de -70 mV à -65 mV), ou une hyperpolarisation si la tension intérieure tombe (disons de -70 mV à -80 mV, par exemple). Dans les cellules excitables, une dépolarisation suffisamment importante peut provoquer une réponse tout-ou-rien ou potentiel d’action dans lequel le PTM subit très rapidement un changement important, souvent en inversant son signe. Les potentiels d’action sont générés par des types particuliers de canaux ioniques dépendants de la tension qui restent fermés au potentiel de repos, mais peuvent être amenés à s’ouvrir avec une petite dépolarisation.

Dans une conférence sur la réduction de la douleur, le Dr D. Laycock, Ph.D. Med. Eng. SEMF, MIPEM, B.Ed., inspiré par les travaux d’Adams, et al 1997, explique comment la thérapie CEMP affecte la transmission de la douleur au niveau des neurones. “Il est nécessaire de comprendre le mécanisme de transmission de la douleur pour comprendre comment le blocage de la douleur peut se produire avec la thérapie CEMP. La douleur est transmise le long des cellules nerveuses par un signal électrique. Ce signal rencontre des intervalles synaptiques. Les signaux de la douleur sont transmis le long des cellules nerveuses jusqu’ à une terminaison pré-synaptique. A ces terminaux, des canaux dans la cellule se modifient avec un mouvement d’ions. Le PTM est modifié et provoque la libération d’un transmetteur chimique à partir d’une vésicule synaptique contenue dans la membrane. Le signal de la douleur est donc chimiquement transféré à travers la fente synaptique à des récepteurs chimiques sur la cellule nerveuse post-synaptique. Tout cela se fait en environ 1 / 2000 ème de seconde car la fente synaptique est de seulement 20 à 50 nm (nanomètres) de large. Comme le signal de la douleur, sous forme chimique, s’approche de la cellule post-synaptique, la membrane change et le signal est transféré. Dans les périodes de repos, les cellules possèdent une difference de potentiel, PTM, d’environ -70mV entre les membranes interne et externe. Quand un signal chimique de la douleur arrive, il dépolarise temporairement les cellules nociceptives et augmente le PTM cellulaire à +30 mV. Cette augmentation est suffisante pour ouvrir des canaux dans la membrane de la cellule permettant l’échange des ions sodium (Na +) et potassium (K +), ce qui déclenche l’exocytose des neurotransmetteurs par vésicules synaptiques. Ces neurotransmetteurs se diffusent dans la fente synaptique. Une fois ce processus terminé, la cellule se repolarise à son niveau précédent de -70mV. Une recherche par Warnke établi que l’application de la thérapie CEMP a un effet sur le potentiel de repos de la membrane synaptique neuronale (Warnke,1983; Warnke, et al 1997). Il est suggéré que l’effet est d’abaisser le potentiel d’un niveau hyperpolarisé de -90mV. Quand un signal de la douleur est reçu, le PTM doit être augmenté à nouveau pour déclancher un potentiel d’action par neurotransmetteurs, mais elle arrive seulement à élever le PTM de la cellule à environ 10 mV. Ce potentiel est bien inférieur au seuil de 30 mV nécessaire pour libérer les neurotransmetteurs dans la fente synaptique et le signal de la douleur est effectivement ‘’bloqué”. En provoquant un état hyperpolarisé de la membrane neuronale, la thérapie CEMP bloque efficacement la douleur en empêchant le seuil nécessaire pour transmettre le signal de la douleur d’être atteint. Il a été démontré que la thérapie CEMP réduit efficacement la douleur à court et à long terme, mais il n’est pas clair si le mécanisme de blocage de la douleur ne fournit qu’un soulagement temporaire lors du traitement ou s’il peut aussi conduire à des changements permanents avec des traitements répétés.

La thérapie CEMP reduit linflammation

Plusieurs facteurs contribuent à l’inflammation y compris les accidents, les lésions tissulaires, une circulation localisée pauvre avec enflure et la formation d’oedèmes. L’inflammation provoque la douleur. Des études cliniques ont démontré que la thérapie CEMP réduit effectivement l’inflammation. En réduisant l’inflammation, la douleur diminue également. Plusieurs facteurs influencent l’inflammation des tissus et les processus par lesquels la thérapie CEMP réduit l’inflammation sont multiples. Ces processus complexes comprennent des effets mécaniques, électriques et magnétiques ainsi que des reactions chimiques qui ont lieu avec l’augmentation de la circulation et de l’activité cellulaire.

La thérapie CEMP augmente la circulation du sang

En Juin 2004, The FASEB Journal stipule: “Le traitement CEMP a été démontré bénéfique en clinique pour réparer les os et autres tissus, mais leur mécanisme d’action est incertain. Les résultats d’une étude effectuée au centre medical de l’Université de New York (Institut de Chirurgie Plastique et Reconstructrice, NY, NY, USA) montre que les champs électro-magnétiques ont augmenté l’angiogenèse, la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins, in vitro et in vivo, avec la libération de FGF-2, ou facteur-2 de croissance du fibroblaste, par l’endothélium. La livraison de la thérapie CEMP à faible dose, identique à celles actuellement en usage clinique, augmente de façon substancielle la prolifération et la tubulization des cellules endothéliales, deux processus importants dans la formation des vaisseaux. La capacité des CEMP d’augmenter la prolifération cellulaire est unique aux cellules endothéliales qui semblent être la cible principale de la stimulation CEMP en libérant une protéine de façon paracrine (mode de signalisation aux cellules adjacentes et autres types de cellules) pour engendrer des changements dans les cellules et tissus voisins. Puisque la stimulation directe ne produit pas de changements importants dans la prolifération même des ostéoblastes, la capacité du traitement CEMP d’améliorer la guérison des fractures compliquées est probablement le résultat d’une augmentation de la vascularisation plutôt que d’un effet direct sur l’ostéogenèse comme on le croyait auparavant. La libération de FGF-2 suggère que la thérapie CEMP faciliterait la cicatrisation en augmentant l’interaction entre l’ostéogenèse et la croissance des vaisseaux sanguins. En tant que tel, la thérapie CEMP offre des avantages particuliers comme une modalité non- invasive et ciblée capable de dégager plusieurs facteurs de croissance pour atteindre l’angiogenèse thérapeutique. Les fibroblastes et les cellules endothéliales retournent à un état embryonnaire à cause des changements de concentration ionique dans le cytoplasme et donc dans le noyau des cellules. Ces concentrations ioniques réagissent avec l’ADN de la cellule en ouvrant certains groupes de gènes et en fermant d’autres. Apparemment, l’arrivée rapide d’un champ électrique pulsé puissant généré par le champ magnétique pulsé entraîne certains canaux d’ions à s’ouvrir et le passage des ions y est forcé par le même champ électrique”.

Comme démontré dans l’étude suivante, intitulée: ”Thérapie aux champs magnétiques pulsés pour la dysfonction érectile: une étude en double aveugle controllée par placebo“, l’augmentation de la microcirculation conduit à des améliorations au niveau macro-circulatoire. Cette étude par Pelka R. et coll. (Universität der Bundeswehr München, Neubiberg / Munich, Allemagne) a évalué l’efficacité de trois semaines de traitement CEMP sur la dysfonction érectile (DE). Dans le groupe de traitement actif, tous les paramètres d’efficacité ont été substanciellement améliorés à la fin de l’étude avec 80% rapportant une augmentation de l’intensité et la durée de l’érection, la fréquence de chaleur génitale, et le bien-être. Par contre, 30% du groupe placebo a noté une certaine amélioration de leur activité sexuelle alors que 70% n’avaient aucun changement. Aucun effet secondaire n’a été rapporté. La thérapie CEMP a prouvé son efficacité à augmenter le flux d’ions et de nutriments au niveau cellulaire ainsi que la circulation sanguine. Par les mêmes procédés, les organes vitaux comme le foie, les reins et le colon peuvent se débarrasser des impuretés et se désintoxiquer permettant une meilleure fonctionnalité des organes.

L'action des champs magnétiques sur les cellules

La thérapie CEMP augmente la perméabilité de la membrane cellulaire

Dès 1940, il a été suggéré que les champs magnétiques peuvent influencer la perméabilité de la membrane car ils affectent le PTM et le flux d’ions dans et hors des cellules. Il a depuis été établi que les champs magnétiques peuvent aussi influencer la production d’ATP (Adénosine Tri- phosphate); augmenter l’apport d’oxygène et de nutriments par le système vasculaire, améliorer l’élimination des déchets par le système lymphatique, et contribuer à rééquilibrer la répartition des ions à travers la membrane cellulaire. Les cellules saines dans les tissus ont une différence de tension entre la membrane interne et externe appelée le potentiel trans-membranaire, ou PTM, de repos qui varie de -70 à -80 mV. Cela provoque un flux constant d’ions par les canaux ioniques dépendants de la tension. Dans une cellule endommagée, le potentiel est élevé et un afflux accru de sodium se produit. Par conséquent, le liquide interstitiel est attiré par l’espace cellulaire interne et ceci entraîne une enflure et l’œdème. L’application de CEMP aux cellules endommagées accélère le rétablissement des potentiels normaux (Sansaverino), augmente le taux de guérison et réduit l’enflure. En biologie, la dépolarisation est un changement dans le PTM d’une cellule qui le rend plus positive ou moins négative. Dans les neurones et certaines autres cellules, une dépolarisation suffisante peut conduire à un potentiel d’action. L’hyperpolarisation est l’opposé de la dépolarisation et inhibe le déclanchement d’un potentiel d’action. Si, par exemple, une cellule a un PTM de repos de -70mV et le PTM est augmenté à -50mV, la cellule a été dépolarisée. La dépolarisation est souvent causée par l’influx de cations tels que le sodium Na+ à travers les canaux Na+ ou le calcium Ca 2+ à travers les canaux Ca 2+. D’autre part, l’efflux de potassium K+ à travers les canaux K+ inhibe la dépolarisation, de même que l’afflux de chlorure Cl- (un anion) par l’intermédiaire des canaux Cl-. Si une cellule a des courants de K+ ou Cl- au repos, une inhibition de ces courants se traduira également par une dépolarisation. Lorsque le champ electro-magnétique pulsé du traitement CEMP se répand à travers le tissu vivant, il induit un flux d’électrons, ou un courant dans une direction. En faiblissant, sa direction est inversée. Les électrons vont toujours du pôle négatif (cathode) au pôle positif (anode). C’est pourquoi les courants induits polarisés pour pousser les ions positifs vers l’extérieur de la membrane cellulaire sont bloqués, de la manière dont aucun courant ne circule quand les bornes positives de deux batteries sont reliées entre elles. Un courant s’éloignant de la membrane va attirer les électrons loin d’elle et donc va provoquer l’accumulation d’électrons ou d’ions négatifs sur sa surface intérieure augmentant ainsi le potentiel à travers la membrane et régulariser le PTM vers la valeur normale et saine pour la cellule endommagée. Comme le champ électro- magnétique pulsé temporairement hyperpolarise puis dépolarise la membrane, les canaux ioniques s’ouvrent et se ferment en permettant un échange plus efficace d’ions, par exemple la pompe sodium / potassium, et augmentant l’oxygénation et la nutrition cellulaires.

La thérapie CEMP augmente le métabolisme cellulaire

Dans une étude sur le syndrome de fatigue chronique et l’Electro-médecine, Thomas Valone, Ph.D., a démontré que les cellules endommagées ou malades présentent un PTM anormalement bas, environ 80% inférieur à celui des cellules saines. Cela signifie un métabolisme grandement réduit et en particulier une reduction de l’activité électrogénique de la pompe sodium-potassium (Na-K) et, par conséquent, une réduction de la production d’ATP (adénosine tri-phosphate). Pour un bon métabolisme, la pompe sodium-potassium au sein de la membrane force 3 ions Na hors de la cellule pour chaque 2 ions K pompés vers l’intérieur. Une déficience de la pompe Na-K se traduit par un œdème (accumulation de fluide dans les cellules) et une tendance à la fermentation, un état connu comme favorisant l’activité cancéreuse.

Le chercheur français Louis C. Kervran a démontré que sodium plus oxygène et énergie transmute nucléairement en potassium comme suit:

11 Na23 + 8 O16 + énergie = 19 K39

Ce processus nucléaire est accompli à feu doux, dans un taux faible de décomposition thermique et représente l’un des plus importants et fréquents phénomènes de fusion nucléaire en biologie. Par conséquent, avec l’énergie apportée, l’utilisation de l’oxygène par les cellules augmente et le corps augmente la production de son fournisseur d’énergie propre (ATP). L’organisme devient plus stable et efficace, les toxines et les déchets produits sont plus rapidement degrades et éliminés. Les mécanismes naturels de régulation de l’organisme sont renforcés et les processus de guérison accélérés.

La prolifération des radicaux libres est liée à des changements pathologiques qui entraînent un dysfonctionnement cellulaire ou une mutation (cancer par exemple) ainsi que la dégradation des protéines. Les radicaux libres jouent également un rôle important dans les dommages causés à toutes les cellules du corps, mais surtout celle du système immunitaire. Selon les études, les radicaux libres aussi “épuisent l’énergie cellulaire” en interférant avec la fonction mitochondriale et contribuent à une durée de vie raccourcie. La production d’énergie dans la mitochondrie est à la fois une source essentielle et une cible du stress oxydatif dans les cellules. A la recherche d’un électron pour compléter le radical, les radicaux libres causent des réactions en chaîne où les électrons sont arrachés à des molécules, créant ainsi un autre radical libre. Les antioxydants tels que la vitamine A, vitamine E, le sélénium et le coenzyme Q10 offrent des électrons libres et sont habituellement prescrits pour procurer un soulagement limité dans la lutte contre les ravages des radicaux libres. Toutefois, les antioxydants électroniques produits par le traitement CEMP peuvent aussi satisfaire les besoins des radicaux libres en fournissant abondamment l’ingrédient clé habituellement encapsulé dans des suppléments antioxydants … l’électron (Thomas Valone, Ph.D.).

Sur le plan biophysique, la thérapie CEMP accroît la circulation des électrons à travers la membrane. En parallèle, un autre phénomène semble se produire: l’accélération de la synthèse de l’ATP et d’autres aspects de l’anabolisme biochimique de la cellule. Les électrons qui sont attirés par la membrane interne élevent le PTM et augmentent la charge ionique à l’intérieur de la cellule.

En 1976, lauréat du Prix Nobel, Dr Albert Szent-Gyorgi, établi que les protéines structurées se comportent comme des diodes ou redresseurs. Une diode ne laisse passer l’électricité que dans

une seule direction. Il a proposé que les membranes cellulaires peuvent corriger une tension induite et que cette propriété de rectification des membranes cellulaires peut causer des changements dans la concentration d’ions de la surface interne et externe de la membrane cellulaire de manière à augmenter le PTM et stimuler l’activité de la pompe Na / K efficacement. La santé cellulaire est directement affectée par la santé de la pompe Na / K qui est elle-même directement proportionnelle au PTM. Basé sur ces principes biophysiques, un potentiel EMF de haute tension endogène d’une force suffisante pourra théoriquement “stimuler le PTM, le métabolisme cellulaire normal, la pompe à sodium, la production d’ATP et la guérison”. Cela a déjà été trouvé dans la littérature: “le PTM est proportionnel à l’activité de cette pompe et donc à la vitesse de guérison.” Par ailleurs, “les augmentations du PTM sont également associés à la stimulation de l’absorption des acides aminés.” (Dr. Albert Szent-Gyorgi) L’électro-médecine semble donc reliée au PTM et recharger sa batterie de stockage.

Ceci est important, car accroître l’apport de nutriments est également un outil efficace pour la réparation cellulaire. Ceci est particulièrement vrai dans les traumatismes où la circulation est entravée par des vaisseaux sanguins broyés ou coupes, ou par l’inflammation et l’enflure qui compriment les capillaires, bloquant ainsi la circulation à la fois vers les cellules blessées et indemnes.

La thérapie CEMP augmente le stockage d’énergie et lactivité cellulaire

A l’échelle sous-atomique, lorsque les champs pulsés se répendent et se retirent à travers un tissu, les molécules de protéines, telles que les cytochromes dans les mitochondries des cellules, gagnent des electrons et, ce faisant, accumulent de l’énergie. Même si les pics instantanés des amplitudes de l’énergie magnétique sont très élevés, la moyenne des amplitudes magnétiques générées reste faible. L’énergie totale moyenne transmise aux tissus n’est pas assez forte pour créer de la chaleur dans les cellules, ni pour les atomes des cellules de vibrer suffisamment pour entraîner une hausse thermique, ni pour un electron de passer à une orbite plus élevée et d’émettre de la chaleur quand il retourne à son orbite d’origine. Il n’y a d’énergie suffisante que pour augmenter la vitesse de rotation de l’électron, par conséquent, l’énergie est stockée dans les mitochondries des cellules en convertissant l’ADP (adénosine diphosphate) en molécules d’ATP plus rapidement. Les molécules d’ATP accumulent et transportent l’énergie qui est ensuite utilisée dans toutes les fonctions métaboliques des cellules vivantes.

Comprendre les effets de la thérapie CEMP à l’échelle atomique nécessite une compréhension de base de la mécanique quantique qui est fournie ici. Résoudre l’équation de Schrödinger pour une molécule et déterminer l’amplitude probable de ses électrons sur un nombre infini de trajectoires possibles donne les états de vibration d’une molécule. Ceci décrit la façon dont l’état quantique ou la fonction d’onde d’une molécule ou des modifications aux systèmes physiques dans le temps. Une molécule diatomique, qui implique un seul degré de liberté de vibration (celle de l’allongement de la liaison entre l’électron et le positon), fournit une description simple (Atkins et al, 2002). Certaines considérations de mécanique quantique montrent que, pendant l’excitation électronique d’une molécule particulière dans le même état orbital, l’énergie de l’état triplet excité est inférieur à celui de son état singulet correspondant (S1). Dans les biomolécules, le passage non-radiatif de l’état S2 à l’état S1 est généralement le mécanisme dominant. Ce point de passage entre deux états électroniques de la même multiplicité de rotation est appelé conversion interne (“CI”) (Atkins et al, 2002). Le processus de CI est alors suivi d’une relaxation vibrationnelle rapide (diminution) où l’excès d’énergie vibratoire est dissipé en chaleur, la molécule se trouve alors au plus bas, le point zéro du niveau vibratoire de l’état électronique S1. De là, il peut revenir à son état électronique fundamental, S0 (zero), en émettant un photon par radiation. Les champs magnétiques pulsés variables dans le temps émis affectent apparemment les états électroniques par le système de passage (“ISC”), qui est l’excitation de l’état Si à l’état Ti, où Ti est l’état triplet correspondant (avec 2 électrons non appariés). Le type de passage ISC est fortement affecté par le couplage rotation- orbite, qui relaxe la propriété de rotation de l’électron en la mélangeant avec un caractère orbital (Szent-Gyorgyi A, 1976; Atkins et al, 2002). Ce type de passage ISC mène à la phosphorescence plutôt qu’à la fluorescence et ce avec des propriétés thermiques radicalement différentes. Les métaux lourds, l’oxygène moléculaire ayant un état fondamental triplet, des molécules paramagnétiques comme l’hémoglobine, et les atomes lourds tels que l’iode augmentent le taux de passage (Prasad, 2003).

En changeant de position autour du noyau de l’atome, un électron génère de l’énergie et émet une résonance magnétique de fréquence spécifique. Ainsi, la fréquence spécifique de la résonance magnétique des tissus du corps et des organes divers est le produit des fréquences atomiques individuelles, moléculaires et cellulaires, spécifiques aux molécules qui forment le tissu ou un organe particulier. La thérapie CEMP confond donc la résonance magnétique spécifique inhérente en la modifiant temporairement dans chaque atome, molécule, cellule, et donc tissu et organe.

Du point de vue de la biophysique, les marqueurs physiologiques représentent un niveau “d’ordre ou de désordre” dans la résonance magnétique d’un atome normal qui correspond à des facteurs internes et externes. Les champs électro-magnetiques pulsés générés par les appareils fournissent une énergie suffisante à l’électron qui est sous tension et donc affecte la résonance magnétique de l’atome. Lorsque la résonance magnétique est perturbée, la résonance magnétique des électrons à l’échelle atomique présente aussi un changement, un changement de phase qui dérange et brise les voies, habituellement ordonnées, de communication transmise de l’atome à la molécule, de la molécule à la cellule, de la cellules aux tissus, et des tissues aux organes. Ce déphasage influence ainsi les caractéristiques physiques et chimiques des marqueurs physiologiques

La thérapie CEMP s’est révélée bénéfique pour de nombreuses fonctions énergiques du corps. Les nombreux types de cellules vivantes qui composent les tissus et organes du corps sont comme des unités électr.ochimiques minuscules. Elles sont alimentées par une “batterie“ qui est constamment rechargée par la chimie du métabolisme des cellules dans une boucle fermée de l’énergie biologique.

La thérapie CEMP augmente la souplesse et l’élasticité de la membrane cellulaire

Une étude intitulée: “Modulation de la production de collagène dans les fibroblastes cultivés par des champs magnétiques de faible fréquence” par Murray J. et.al. (Biochim Biophys Acta) montre que la synthèse totale des protéines a augmenté dans les cellules confluentes traitées avec un champ magnétique pulsé pour 24 h de culture ainsi que dans des cellules traitées pour un total de 6 jours. Cependant, dans les cellules traitées pendant 6 jours de culture, l’accumulation de collagène a été spécifiquement améliorée par rapport aux protéines totales, alors que durant une exposition à court terme, la production de collagène n’avait augmenté qu’en accordance avec les protéines totales. Ces résultats indiquent qu’un champ électro-magnétique pulsé peut spécifiquement augmenter la production de collagène, la fonction différenciée principale des fibroblastes, peut-être en modifiant le métabolisme de l’AMP cyclique. La thérapie CEMP augmente avec succès la souplesse de la membrane en stimulant la synthèse du collagène, une protéine critique dans les fibroblastes responsables de l’élasticité de la membrane cellulaire. Ce faisant, la thérapie CEMP augmente la souplesse des tissus et des muscles et, par conséquent, augmente l’amplitude des mouvements, souvent même en quelques minutes.

La thérapie CEMP stimule la communication et la réplication cellulaires

La synthèse de l’ADN est liée aux champs magnétiques pulsés de faible intensité (Liboff et al, 1984; Rosch et al, 2004). Les protéines sont conductrices d’électricité. Quand exposées à des champs forts, les protéines sont soumises à l’électrophorèse. Les acides ribonucléiques (“ARN“) messagers, qui sont synthétisés à partir de l’acide désoxyribonucléique (“ADN”) au cours de la transcription, transferrent l’information génétique du noyau de la cellule aux ribosomes dans le cytoplasme et servent de matrice pour la synthèse des protéines. Puisque l’ARN influence l’ADN mécaniquement et que les protéines codées influence l’ARN, le flux d’information vers et à partir des gènes peut être lié à des champs magnétiques variables (Einstein, 1977, Goodman et al, 1983). Étant donné que les champs magnétiques interagissent avec le déplacement de charges électriques et que des études récentes (Dändliker et al, 1997) montrent que l’ADN conduit des électrons le long des bases empilées de la double hélice de l’ADN, des champs électromagnétiques peuvent initier la transcription du précurseur de l’ARN en accélérant les électrons qui se déplacent dans l’hélice de l’ADN (McLean et al, 2003).

La thérapie CEMP stimule la genèse cellulaire

(croissance et réparation cellulaire)

Les nombreux processus inter et intra cellulaires ainsi que l’activité stimulés par la thérapie CEMP conduisent à l’accélération de la régénération cellulaire et tissulaire. Ce fait est démontré par les résultats de nombreuses études sur une variété de tissus, y compris les os, la colonne vertébrale, le cartilage, les intestins, les vaisseaux sanguins, les nerfs, le cerveau et les muscles. En Décembre 2004, le Swiss Medical Tribune a déclaré que la thérapie CEMP permet: “une amélioration de la circulation sanguine, un soulagement de la douleur, une cicatrisation osseuse améliorée et la stimulation des cellules nerveuses. Non seulement la thérapie CEMP est- elle efficace dans les conditions de maladie mais elle est un excellent moyen de prévention du stress, et de stimuler la récupération et la reprise rapide après l’effort sportif … Grâce à l’activation métabolique et une circulation sanguine améliorée, plus de nutriments et d’oxygène sont à la disposition des cellules musculaires, les dégâts semblent moindre, et l’efficacité est améliorée“.

• CEMP et le colonne vertébrale

Dans une étude à long terme intitulée: “la fusion vertébrale pour la douleur discale lombaire: résultats chez les patients traités avec ou sans stimulation par champs électromagnétiques pulses, ou CEMP”, Marks RA. (Richardson, chirurgie orthopédique, TX, USA) a sélectionné au hasard 61 patients ayant subi une chirurgie de fusion lombaire pour la douleur discale au bas du dos entre 1987 et 1994 et n’ayant pas répondu aux traitements préopératoires conservateurs. En moyenne, la durée du suivi a été de 15,6 mois après l’opération. La fusion a réussi dans 97,6% des 42 patients qui ont reçu une stimulation CEMP pour seulement 52,6% des 19 patients qui n’ont reçu aucune stimulation électrique. Une étude similaire menée par Richard A. Silver, MD (Tucson Orthopaedic & Fracture Surgery Associates, Ltd, Tucson, AZ, USA) avec 85 patients qui ont subi une opération de fusion intersomatique lombaire postérieure (PLIF) et présentaient des facteurs de risque associés à un mauvais pronostic pour la guérison, y compris le tabagisme, les interventions chirurgicales du dos antérieures, plusieurs niveaux de fusion vertébrale, le diabète millitus et l’obésité, l’examen radiographique et les preuves cliniques ont montré que tous, sauf deux patients, eurent une fusion réussie. Sur les 83 patients présentant une fusion vertébrale réussie, 29 cas (34,9%) ont été évalués comme fusion «excellente», 45 (54,2%) comme «bonne», 3 (3,6%) comme«juste», et 6 (7,2%) comme «pauvre». Le traitement adjoint avec CEMP parait efficace dans la promotion de la fusion vertébrale suivant une procédure PLIF de la colonne dans tous les sous- groupes de patients.

• CEMP sur les os et le cartilage

Dans une étude intitulée: “Modification du comportement des cellules par des champs électro-magnétiques”, 20 sujets âgés de 57 à 75 ans avec une diminution de la densité minérale osseuse définie par un densitomètre osseux ont été traités par la thérapie CEMP au cours d’une période de 12 semaines par Ben Philipson, Curatronic Ltd (University of Hawaii School of Medicine, HI,USA). Après une période de 6 semaines, la densité osseuse a augmenté chez les patients avec une moyenne de 5,6%. Appliqués correctement les champs electro-magnétiques pulsés, si jaugé pour l’utilisation sur le corps entier, présente des avantages cliniques nets dans le traitement des maladies osseuses et des douleurs liées, souvent causées par des micro- fractures des vertèbres. En outre, les douleurs articulaires causées par l’usure des couches de cartilage peuvent être traitées avec succès, grâce à la stimulation electro-magnétique. La thérapie CEMP favorise l’union osseuse par l’induction de courant électrique, ce qui modifie la perméabilité de la membrane cellulaire permettant le transport d’ions à travers la membrane, affecte l’activité intracellulaire de l’adénosine monophosphate cyclique (AMPc) et de la guanosine monophosphate cyclique (GMPc), et accélère la différenciation ostéoblastique par l’activation de la phosphorylation p38. La stimulation par CEMP accroît également la pression partielle d’oxygène et le transport du calcium. La réparation et la croissance du cartilage est ainsi stimulée, ce qui empêche le broyage des os.

• CEMP et les tendinites

Le Département de Rhumatologie de l’Hôpital Addenbrookes a mené des études sur l’utilisation de la thérapie CEMP pour le traitement de la tendinite chronique de la coiffe des rotateurs. Le traitement CEMP a été appliqué à des patients qui présentaient des symptômes réfractaires à l’injection de stéroïdes et autres traitements conventionnels. À la fin de l’essai, 65% d’entre eux n’avaient plus de symptômes, et 18% du reste d’entre eux ont eu une grande amélioration.

• CEMP et les intestins

Une expérimentation a été réalisée pour étudier l’effet de la thérapie par champs electro-magnétiques sur la guérison de l’intestin et pour comparer les petites et les grandes anastomoses intestinales, ou les connexions entre les boucles de l’intestin, par Nayci A. et.al. Cakmak M, Aksoyek S, Renda N, Yucesan S. (Department of Pediatric Surgery, Mersin University Medical Faculty, Turquie). L’étude a démontré que l’électro-stimulation du champ magnétique fourni un gain important dans la guérison anastomotique dans les deux petits et le gros intestins et une augmentation substancielle dans les deux paramètres biochimiques et mécaniques.

• CEMP et le cerveau

Une étude de 4 semaines, en double-aveugle, avec contrôle placebo, menée par Uni der Bundeswehr (Munich, Allemagne) a évalué l’efficacité de la thérapie CEMP pour l’insomnie. Cent

onze patients ont été distribués au hazard pour recevoir soit un traitement actif (n = 50) ou un traitement placebo (n = 51) et attribués à l’un des trois groupes de diagnostic: la latence d’endormissement, le sommeil interrompu, ou les cauchemars. Les résultats ont montré 70% (n = 34) des patients ayant reçu un traitement CEMP actif ont eu un soulagement important, voire complet de leurs plaintes, 24% (n = 12) ont rapporté une amélioration nette; 6% (n = 3) ont noté une légère

amélioration. Un seul patient du groupe placebo (2%) a eu un soulagement très net; 49% (n = 23) ont signalé une légère ou nette amélioration, et 49% (n = 23) pas de changement de leurs symptômes. Aucun effet indésirable du traitement n’a été signalé.

Conclusion

Comme en témoignent les nombreuses études citées ci- dessus, il est clair que la thérapie CEMP stimule de nombreux aspects de l’activité cellulaire et encourage ainsi la régénération des neurones et de la fonction cérébrale, améliore la fonction neuromusculaire et la santé en général. Au-delà des mécanismes complexes par lesquels elle opère restent les avantages pour la santé associés à la thérapie CEMP. La thérapie CEMP augmente la circulation sanguine à l’intérieur et autour des tissus endommagés, et contribue efficacement à la guérison des cellules endommagées. En règle générale, le traitement CEMP produit un effet principal, celui de stimuler le métabolisme cellulaire en augmentant le flux d’électrons et d’ions sur et à travers la membrane cellulaire. Cet effet implique une chaîne de processus dans le corps humain, qui conduit à une amélioration de la santé sans effets secondaires, notamment un(e):

• Amélioration de la micro-circulation

• Augmentation de l’apport d’oxygène, d’ions et de nutriments aux cellules

• Augmentation de la pression partielle d’oxygène

• Stimulation de la production d’ATP par l’excitation d’électrons

• Stimulation de la production d’ARN et d’ADN

• Accélération de la bio-synthèse des protéines par le transfert d’électrons et d’énergie

• Régulation de l’anti-oxydation en augmentant la circulation des électrons disponibles

• Stimulation du transport et de l’absorption du calcium permettant des os, des articulations et des muscles plus solides

• Amélioration de l’élasticité des cellules et des tissus par la production accrue de collagène

• Augmentation de la genèse cellulaire stimulant la croissance osseuse, des cartilages, des tendons et des tissus mous

• Stimulation des mécanismes de réparation cellulaire

• Amélioration de la macro-circulation: par la désagrégation mécanique des cellules sanguines, en dilatant et contraignant les vaisseaux alternativement, et par l’angiogenèse, soit la

croissance de nouveaux vaisseaux sanguins

• Désintoxication accélérée des cellules et des organes

• Diminution de l’enflure, l’inflammation et la douleur

• Stimulation du système immunitaire, des défenses de l’organisme, en améliorant le comportement de l’adhérence des cellules sanguines blanches

• Soutien des mécanismes de régulation inhérents à l’organisme par l’activation des processus cellulaires et moléculaires.

La thérapie CEMP aide les processus naturels de guérison du corps par la stimulation électro-magnétique répétitive qui offre une stimulation électrique non invasive ne nécessitant aucun contact direct avec la surface de la peau. Il a été montré que les

champs magnétiques ont un impact sur les processus biologiques et qu’ils sont efficaces dans un large éventail de conditions. La thérapie CEMP a des effets bénéfiques sur la formation osseuse, guérissant de mauvaises fractures ou des fractures d’os non- consolidés, et accroît le processus de guérison après des fractures et des ostéotomies. La densité osseuse est améliorée. Le traitement CEMP est efficace dans la guérison des plaies et le rétablissement après un traumatisme, de la greffe et le comportement post-chirurgical, dans la récupération de l’ischémie du myocarde et du cerveau (crise cardiaque et accident

vasculaire cérébral), les tendinites, l’arthrose, et une altération de la fonction ou la spasticité des maladies du système nerveux central telles que les lésions de la moelle épinière. La stimulation par thérapie CEMP offre une alternative plus sûre et plus confortable pour l’incontinence urinaire que les traitements précédents. La thérapie CEMP stimule les muscles, les tissus conjonctifs, les intestins, les tendons et le cartilage, le cerveau et les sites des nerfs périphériques. Les fonctions perdues commencent à être récupérées. Des recherches approfondies ont été menées pour déterminer le mécanisme par lequel ces phénomènes se produisent, mais pour le kinésithérapeute, présenté avec un éventail ample de problèmes cliniques, la thérapie CEMP est une aide précieuse à la clinique. La thérapie CEMP stimule la circulation du sang et des fluides, le métabolisme cellulaire, favorise la guérison et un retour à un niveau d’activité plus élevé. La thérapie CEMP vous aide à développer un système immunitaire plus solide indispensable pour récupérer d’une maladie

chronique, la convalescence post opératoire, le soin des plaies, la performance sportive, et tout simplement pour maintenir une bonne santé. la thérapie CEMP vous laisse détendu, dynamique et avec un sentiment de bien-être.

Les champs magnétiques pulsés générés sont très proches des signaux magnétiques naturels à basse fréquence émis par le soleil, les astres et les planètes en général. La thérapie à base de champs magnétiques pulsés est donc une thérapie douce et naturelle, même si on utilise des appareils modernes pour générer ces champs.

Les champs magnétiques sont très efficaces et ceci d'autant plus que peu d'éléments peuvent perturber leur émission et leur diffusion.

Ainsi,les champs magnétiques pulsés passent au travers des vêtements. Cette caractéristique explique la grande simplicité des applications. Mais les champs magnétiques pulsés passent également à travers un plâtre pour améliorer la reconstruction osseuse et pénètrent dans les tissus jusqu'à plus de 15 cm. Ils peuvent donc agir sur des organes en profondeur.

les champs magnétiques pulsés agissent directement sur nos cellules.

En effet, l'exposition des cellules à des champs magnétiques pulsés renforce leur potentiel électrique et améliore ainsi leur perméabilité. Les échanges intra et extra-cellulaires s'opèrent donc plus facilement. Ainsi, les cellules sont mieux oxygénées, le métabolisme amélioré et l'immunité renforcée.

Lorsque, par exemple, une articulation est atteinte d'arthrose, son champ électrique s'en trouve perturbé, ce qui crée un déséquilibre des capacités de régénération des cellules constituant cette articulation. Le rétablissement d'un champ électrique correct par l'intermédiaire de générateur de champs magnétiques pulsés va redonner vie à l'articulation en renforçant le potentiel électrique des cellules et donc leur perméabilité. Le champ magnétique puisé agit en générant et en maintenant un potentiel électrique similaire au potentiel électrique existant dans un corps en bonne santé.

D'une façon plus simple, les champs magnétiques pulsés n'agissent pas directement sur les symptômes de la maladie, mais sur l'organisme. Les cellules, qui retrouvent leur tonus et leurs fonctions, redonnent la force et les moyens à l'organisme de lutter contre la maladie et d'entamer ainsi un véritable processus d'autoréparation.

Les CMP ont donc une action positive sur les fonctions vitales des cellules et des tissus en leur permettant de retrouver un meilleur équilibre électrique.

A qui s'adresse les champs magnétiques pulsés ?

Les champs magnétiques pulsés permettent d'améliorer le confort du quotidien en aidant au rétablissement des équilibres et des potentiels nécessaires à un état de bonne santé. Il s'adresse en particulier :

aux rhumatisants ayant des douleurs chroniques ;

aux personnes ayant besoin d'une aide pour la reconstruction osseuse ou pour une accélération de celle-ci ;

aux rhumatisants ou aux sportifs qui ont des contractures mus¬culaires ;

aux personnes et aux sportifs en particulier ayant des tendinites ;

aux victimes de courbatures liées à l'activité, mais parfois aussi liées au stress et aux tensions en général ;

aux personnes soucieuses de maintenir en permanence un bon équilibre général ;

aux personnes victimes de dégénérescence tissulaire.

Contre-indications

L'utilisation de générateurs de champs magnétiques pulsés est déconseillée dans tous les cas suivants :

Porteur de stimulateur cardiaque (sauf avis du cardiologue)

Femme enceinte

En cas de doute sur la possibilité d'utilisation de votre appareil, veuillez prendre contact avec votre distributeur ou votre médecin traitant.

Notre volonté

En utilisant les champs magnétiques pulsés, cela va vous permettre d'améliorer d'une façon simple votre quotidien en permettant à votre corps de lutter efficacement contre les déficiences et les douleurs liées à l'âge, mais aussi parfois contre des déficiences ou des dysfonctionnements héréditaires ou accidentels. Avec le soulagement de vos douleurs rhumatismales, ou de vos douleurs musculaires ou tendineuses, vous pourrez, comme des milliers d'autres personnes, profiter à nouveau pleinement de la vie. En effet, avec le générateur de champs magnétiques pulsés, vous pourrez lutter efficacement contre les déficiences et les douleurs avec un minimum de contraintes et sans effets secondaires.

Centre de Physiothérapie - 22 mail Pablo Picasso 44000 NANTES - France - 02.40.95.38.20

Accueil - La solution - La presse en parle - L'avis des médecins - Témoignages - Matériel - Essai gratuit - Partenaires - Contact - Mentions légales - Plan du site